vendredi 20 avril 2018

Guantanamo kid : L'histoire vraie de Mohammed El-Gorani, Jérôme Tubiana et Alexandre Franc



Mon avis : un roman graphique sur l'enfer de la prison de Guantánamo, très instructif mais tellement révoltant.

Tout le monde a déjà entendu parler de la prison de Guantánamo. Cette prison très connue et malheureusement pas pour les bonnes raisons. Guantánamo est un nom qui me fait forcément réagir. Ce camp a accueilli après les attentant de 2001 des personnes soupçonnées de terrorisme.

C'est malheureusement ce qui est arrivé à Mohamed. Ce jeune garçon de 14 né en Arabie Saoudite part vers le Parkistan pour faire des études et espère un avenir meilleur. Après les attentant du 11 septembre 2001, il se trouve au mauvais endroit moment au mauvais moment. Il se fait arrêter, il est vendu aux Etats-Unis et est emprisonné à Guantánamo.

Grâce au journaliste Jérôme Tubiana, nous découvrons ce qui est arrivé à Mohammed El-Gorani. Des horreurs, voici ce qu'il a vécu... Violence, faim, soif, chaleur, bruits, interrogatoires, fouilles... Mohammed était accusé de faire partie d'Al-Qaïda ce qui a bien sûr toujours nié, il s'est rebellé, ne s'est jamais laissé faire. Après plusieurs années de détention, il en est ressorti vivant mais avec des séquelles psychologiques. 

Ce roman graphique m'a vraiment touché, il m'a fait mal et m'a donné envie de crier à l'injustice. Ce qui est arrivé à cet homme mais surement à tellement d'autres n'est pas croyable !

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cette BD, elle est dure mais indispensable.

Anaïs 🌸

Guantanamo kid : L'histoire vraie de Mohammed El-Gorani, Jérôme Tubiana et Alexandre Franc - Bande dessinée - Témoignage - Editions Dargaud - 172 pages - Sortie le 16 mars 2018







mardi 17 avril 2018

Ceux qui restent, Josep Busquet et Alex Xöul



Mon avis : un enfant disparait. Que se passe t'il pour ceux qui restent ? Une histoire originale entre conte et thriller psychologique. Tout ce que j'aime !

Bonjour à tous. Aujourd'hui, on parle d'une bande dessinée que j'ai beaucoup aimé : Ceux qui restent de Josep Busquet et Alex Xöul publié chez Delcourt.

Un soir, Wumple, un gros monstre gentil apparaît dans la chambre de Ben, un petit garçon de 10 ans. Il lui explique que lui seul peut sauver son monde. Comme tous les petits garçons, Ben rêve de devenir un héros, alors il accepte de suivre Wumple.
Au petit matin, ses parents le cherchent partout. Ben a disparu... selon la police la seule explication possible est la fugue puisque le petit garçon a disparu par la fenêtre de sa chambre. Le petit garçon est vivement recherché par ses parents et tout leur entourage.
Quelques semaines plus tard, il réapparaît comme par magie. Il raconte une histoire improbable de dragons et de lutte contre les forces du mal. Les parents pensent à un choc psychologique dû à cette absence. Malheureusement, ils ne sont pas au bout de leur surprise puisque Ben va disparaître de nouveau...

Ce que j'ai aimé dans cette bande dessinée, c'est le côté fantastique qui dédramatise complètement la disparition du petit garçon. Cela m'a fait penser d'un côté à Wendy qui part au pays imaginaire avec Peter Pan et de l'autre à la confusion sur le genre que j'avais ressenti dans Ces jours qui disparaissent de Timothée Le Boucher. En effet, on est entre le récit fantastique et le thriller psychologique.
Toute l'histoire est tournée bien sûr du côté de "ceux qui restent" comme le titre l'indique. Nous assistons au désespoir des parents ne voyant pas leur petit revenir, des parents qui doivent apprendre à gérer l'absence. Puis, petit à petit, tout le monde s'en mêle : la police, les voisins, la presse. Les parents sont même suspectés par la police.

C'est tout à faire le genre de bande dessinée, plutôt roman graphique, que j'adore !

Anaïs 🌸

Ceux qui restent de Josep Busquet et Alex Xöul - Bande dessinée - Editions Delcourt - 128 pages - Sortie le 21 mars 2018
lundi 16 avril 2018

C'est lundi que lisez-vous ? (#42)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.



Bonjour à tous. Un joli bilan cette semaine, j'ai commencé la semaine avec un très belle BD Ceux qui restent. Ensuite, j'ai lu Guantánamo Kids, une BD sur l'histoire vraie d'un détenu de la prison de Guantánamo. C'était une lecture très dure puisqu'on se rend compte des conditions horribles dans lesquelles ont vécus les prisonniers. J'ai fini L'aube sera grandiose et c'est un presque coup de coeur. J'ai été très heureuse de découvrir la plume d'Anne-Laure Bondoux. Et, j'ai fini avec un manga The promised neverland et contre toute attente, moi qui ne suis pas très manga, j'ai adoré celui-ci !
A quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu'elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d'un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.



Je n'ai pas encore décidé, je ferais au feeling ! 😁

Je vous souhaite une bonne semaine !

Anaïs 🌸


jeudi 12 avril 2018

L'aube sera grandiose, Anne-Laura Bondoux



Mon avis : un roman familial poétique, je suis sous le charme du style d'Anne-Laure Bondoux.

L'aube sera grandiose est un des romans qui me tente depuis assez longtemps. J'ai profité de mes vacances pour le sortir de ma PAL car je savais que cela serait une lecture assez légère. Et, en effet j'ai passé un très bon moment avec ce roman, il est très beau, poétique. Ce n'est pas un coup de coeur mais presque. 

L'histoire est assez simple, un soir Titania décide d'emmener sa fille de 16 ans, Nine dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Ce soir, elle lui raconte son histoire, tout ce qu'elle lui a cachée depuis tant d'années. Durant une nuit, Titania va conter à sa fille toute son histoire. Cela va être l'occasion pour Nine d'en découvrir plus sur sa famille. Grâce aux anecdotes et aux flashbacks racontés par sa mère, Nine va apprendre à connaître sa grand-mère, Rose aimée et ses deux oncles Orion et Octo.

L'histoire est très prenante, le style de l'autrice est vraiment très beau, très doux. Elle a réussi à sublimer une histoire de famille, très simple finalement. Il ne se passe pas grand-chose dans ce roman, mais elle a réussi à me captiver jusqu'au bout. Titania qui est auteure de romans policiers dans le livre conte à Nine son histoire familiale. Une histoire ponctuée de malheurs mais aussi de petits bonheurs simples. On ressent beaucoup d'amour entre tous les personnages, on va découvrir une famille très fusionnelle et cela est très touchant. 
Je mettrais un petit bémol tout de même car je m'attendais quand même à plus de révélations, à une fin qui me fait faire "whaou" mais que je n'ai pas eu malheureusement.

J'ai été dans une bulle, subjuguée par les qualités de conteuse de la mère de Nine, j'ai eu envie de connaître sa vie, son passé et ce qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Je suis sous le charme du style d'Anne-Laure Bondoux et je ne vais pas tarder à lire d'autres livres de cette autrice.

Anaïs 🌸

L'aube sera grandiose d'Anne-Laure Bondoux, Littérature contemporaine - jeunesse, Editions Gallimard Jeunesse - 296 pages - Sortie le 21 septembre 2017


mardi 10 avril 2018

Télémaque, tome 1 : A la recherche d'Ulysse, Kid Toussaint, Kenny Ruiz et Noiry



Mon avis : une très belle réussite pour cette adaptation de la mythologie grecque.

Moi qui ne suis pas fan de la mythologie, mais qui avait quand même adoré étudier l'Odyssée au lycée, j'ai eu envie de découvrir Télémaque !
On me demande assez souvent des BD pour les enfants/ados sur la mythologie et je ne sais pas toujours quoi conseiller, Télémaque fera désormais partie de ma petite liste !

Dans l'Odysée ecrit par Homère, Ulysse après la guerre de Troie, connaît bien des mésaventures (cyclopes, sorcières...) pour rentrer chez lui. Ici, les scénaristes ont imaginé cela du point de vue de son fils : Télémaque. Télémaque en a assez d'attendre son père, il décide donc de fuguer et de partir à sa recherche. Il part sur les traces de celui-ci et va rencontrer tous les personnages que son père a croisé dans l'Odysée.

Tout cela est fait sous le ton de l'humour et j'ai adoré. On retrouve par exemple, le cyclope qui avait bien été berné par Ulysse en lui disant qu'il s’appelait "personne". Ce cyclope n'a rien oublié et dit à tout le monde qu'il s'appelle personne... j'ai trouvé cela très très drôle ! L'histoire est très rythmée, très agréable.

Les personnages sont très réussis : Télémaque est un garçon fonceur mais un peu maladroit et parfois pas très intelligent mais c'est ce qui le rend si attachant et si drôle. À côté de lui, il y a la princesse Polycaste, qui est tout son contraire, très terre à terre et très intelligente qui ne compte pas se laisser faire.

J'ai vraiment passé un super moment aux cotés de Télémaque et de ses compères. J'ai adoré l'histoire, et un petit plus pour la couverture que je trouve vraiment très belle ! 

Anaïs 🌸

Télémaque, tome 1 : A la recherche d'Ulysse de Kid Toussaint, Kenny Ruiz et Noiry, Bande dessinée jeunesse, Editions Dupuis, 56 pages, sortie le 2 mars 2018



lundi 9 avril 2018

C'est lundi que lisez-vous ? (#41)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.



Bonjour à tous. Petite semaine de lecture pour moi, j'étais en vacances et j'en ai profité pour faire pleins de choses. Je n'ai pas trop pris le temps de lire, et je n'en avais pas forcément envie, donc ça sert à rien de se forcer ! J'ai donc lu le tome 2 des enfants de la Résistance et je suis toujours à fond dans cette série, j'aime toujours autant 😊

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui a cachés jusqu'alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets... Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..







Passez une très bonne semaine ! 

Anaïs 🌸





samedi 7 avril 2018

The hate u give, Angie Thomas



Mon avis : un roman important à mettre dans toutes les mains !

The hate U give, ce livre qui a fait le buzz aux États-Unis et que j'avais déjà vu passer partout sur les réseaux bien avant sa sortie en France. Je l'avais moi-même reçu en service presse pour le boulot et j'ai laissé passer un petit peu de temps avant de me mettre dans la lecture. D'abord parce que je n'avais lu que des avis positifs, ce qui fait qu'en général j'en attends beaucoup et que, souvent, j'ai peur d'être déçue. Aussi, j'avais l'appréhension que le livre porte trop de clichés, mais je peux vous dire que pas du tout, bien au contraire.
Concernant ma lecture de The hate U give, je suis d'accord avec tout ce que j'ai pu voir. C'est un livre qu'il faut avoir lu, pour les messages qu'il y a dedans et pour tout ce qu'il véhicule.

J'ai mis du temps à écrire cette chronique, car j'ai du mal à trouver les mots pour décrire vraiment ce que j'ai ressenti durant cette lecture.

Comme d'habitude, je ne me suis pas penchée plus que ça sur le résumé et surtout je ne suis allée lire aucune chronique avant de l'avoir moi-même lu et j'ai bien fait ! Sincèrement je vous conseille de découvrir tout seul les événements, cela sera encore plus percutant, ce qui a été le cas pour moi. 

Starr, notre personnage principal est une jeune fille noire de 16 ans vivant dans un ghetto. Son père est un ancien dealer de drogues, il tient aujourd'hui une petite épicerie à Garden Heights. Dans son quartier, la guerre des gangs est omniprésente. Malgré cela, le père de Starr ne souhaite pas déménager, contrairement à sa mère qui ne rêve que de cela. Cependant, ses parents ont souhaité scolariser leur fille dans un lycée à l'autre bout de la ville afin qu'elle échappe à ce ghetto. Starr souhaite vivre normalement dans son lycée et ses amis ne savent pas qu'elle vient "d'un quartier difficile". Elle le dit elle-même, il y a deux Starr : celle du lycée et l'autre, lorsque se retrouve dans son quartier.
Starr est tellement touchante, elle a 16 ans, mais est tellement mature malgré tout ce qui lui est déjà arrivé. C'est une fille forte mais sensible à la fois. Starr est tellement humaine. C'est grâce à son personnage que la dure réalité de la vie dans ces ghettos va nous apparaître petit à petit. La violence, et surtout l'injustice dont elle va devoir faire face, elle, mais aussi grand nombre des personnages du roman. 

Tous les personnages de ce roman sont intéressants, touchants, révoltants. Grâce à eux, l'auteure nous montre des personnages aux multiples facettes, il n'y a pas de bons et de méchants. Par exemple, Le père de Starr était dealeur, mais il est aujourd'hui rangé et est un très bon père de famille. Tous les personnages ont réussi à me toucher même si chacun a pu faire des erreurs dans sa vie. C'est aussi grâce à eux et à leur situation dans ce ghetto que j'ai ressenti un tas d'émotions.

Le seul point négatif (ou pas) c'est le manque d'actions. Il ne faut pas s'attendre à des rebondissements et des actions de fou. Toute l'histoire tourne autour de l'injustice dont a été victime le meilleur ami de Starr, tout ce qui va en découler et surtout, savoir, si oui, ou non le policier qui a commis la bavure va être poursuivi ou non. Pour moi, ce n'est pas un point négatif, j'aime la littérature contemporaine, mais je pense que pour ceux qui aiment surtout la littérature Young Adult, vous pourriez être surpris. 

En conclusion, ce n'est pas un coup de coeur mais c'est un des livres dont je me souviendrais longtemps. Il est touchant et il faut vraiment l'avoir lu pour comprendre un peu mieux les injustices qui existent encore à notre époque.

Anaïs 🌸

The hate u give d'Angie Thomas, Littérature contemporaine, Editions Nathan, 488 pages, sortie le 5 avril 2018





mercredi 4 avril 2018

Les enfants de la résistance, Benoît Ers et Vincent Dugomier



Mon avis : coup de coeur pour cette BD sur le thème de la résistance à travers des yeux d'enfants !

La seconde guerre mondiale... Une période de l'Histoire qui me fascine. Oui, j'ai lu beaucoup de choses sur cette sombre période, romans, documentaires, BD... Parfois je m'en suis même lassée. Et pourtant je viens d'avoir un coup de coeur pour cette bande dessinée jeunesse !

Dans cet album, le thème de la Résistance est très bien abordé et très accessible dès la primaire. Il peut sans aucun doute servir de support pédagogique pour les plus jeunes. Toute l'originalité de cette série, c'est de vivre la Résistance à travers des enfants. En effet, pendant la seconde guerre mondiale, très peu d'enfants étaient engagés dans la Résistance. Pourtant, même si on ne le sait pas forcément une minorité à tout de même aider. Les enfants servaient surtout à rendre des petits services comme transmettre des messages et n'étaient pas soupçonnés du fait de leur jeune âge.

L'histoire se situe dans un village occupé juste après la signature de l'armistice en 1940. Trois enfants commettent d'abord, à leur niveau, des petits actes de Résistance comme arracher des affiches... Mais, petit à petit leurs actes vont devenir plus importants. Cela va encourager les villageois à résister également. On assiste donc à la mise en place de la Résistance, qui ne s'est pas faite immédiatement. Juste après l'armistice de 1940, les Français croient en Pétain et essaient de continuer leur vie même s'ils sont occupés par les Allemands. C'est quand ils vont se rendre compte des réelles intentions des Allemands qu'ils vont commencer à résister.

À la fin de chacun des tomes, vous pouvez retrouver un dossier pédagogique qui est très bien construit et très bien expliqué pour comprendre que, même si cette BD est une fiction, elle est inspirée de la réalité et ne pas oublier que tout ceci s'est vraiment passé il n'y a pas si longtemps !

C'est une BD que je vais fortement conseiller aux petits amateurs d'Histoire.

Anaïs 🌸

Les enfants de la résistance de Benoît Ers et Vincent Dugomier, Bande dessinée historique, jeunesse, Editions Le Lombard, 48 pages, Série débutée en 2015
mardi 3 avril 2018

Bilan du mois de mars

Hello !

Le mois de mars vient de s'écouler, l'hiver vient de se terminer pour laisser place (normalement!) au printemps, saison que j'adore, même si pour le moment dans la région parisienne je peine à voir une petite trace du printemps...

En ce mois de mars mon bilan est de 11 livres lus dont 1 album jeunesse, 6 BD et 4 romans pour un total de 1878 pages lues.

Mon top 3 :


Mes autres lectures : 



 

Les louves, Flore Balthazar


Les enfants de la résistance, tome 1 : Premières actions, Benoît Ers et Vincent Dugomier
Télémaque, tome 1 : A la recherche d'Ulysse, Kid Toussaint, Kenny Ruiz et Noiry

Et vous ? Quel est votre bilan pour ce dernier mois de l'hiver ?

Anaïs 🌸






lundi 2 avril 2018

C'est lundi que lisez-vous ? (#40)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.



Bonjour à tous. 
J'espère que vous avez passé un bon week-end et que vous n'avez pas trop abusé sur le chocolat 🍫🐣
Cette semaine je n'ai pas énormément lu car The Hate U give m'a pris beaucoup de temps ! Une chronique arrivera jeudi, le jour de sa sortie en France. 
J'ai lu Télémaque une BD sur le fils d'Ulysse, j'ai vraiment bien aimé. Moi qui ne suis pas forcément fan de mythologie etc celle-ci m'a beaucoup plu et m'a beaucoup fait rire ! 

Le journal d’une jeune imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête : à travers ses chroniques pleines de piquant, de nombreuses pistes, des rituels express et des outils pour assumer une féminité décomplexée. Oser dire « Fuck », ça se travaille… Beyoncé ne s’est pas faite en un jour !
Moi, c’est Alice, jeune femme attachiante (si j’en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j’ai l’impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J’ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection !
Mon quotidien n’est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche : Comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer et l’Oprah Winfrey de mon job ? Comment assurer le bien-être de ma future progéniture alors que j’ai laissé mon chat s’enfuir au bout de trois jours ? Comment garder le piquant de mon couple tout en m’enfilant le soir cinq épisodes de Game of Thrones… dans mon pyjama de la honte ?
I have a dream : clore le bec à mes ruminations incessantes !
Moi, Alice, j’ai (enfin) décidé de me foutre la paix, de vivre ma vie et de partir en quête du graal : le lâcher-prise.
Je veux être celle qui a dit fuck ! #imparfaiteetfieredeletre

Je veux oser jusqu’au bout de mes socquettes ! #freeandwild
Il est temps… voilà pourquoi je commence mon journal !


Très bonne semaine à tous ! 

Anaïs 🌸






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...