lundi 25 septembre 2017

C'est lundi que lisez-vous ? (#16)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

 

Bonjour à tous. Aujourd'hui, c'est la reprise du boulot après une semaine de vacances, pas facile...
Pendant ma semaine de vacances j'ai donc fini le tome 3 d'Harry Potter et j'ai trouvé qu'il était moins intéressant que les deux premiers.
Shades Of Magic qui me tentait depuis pas mal de temps, j'ai vraiment bien accroché avec le début de l'histoire, mais ensuite j'ai trouvé ça un peu long malheureusement. Je vous en parle cette semaine ici.

Ce que je lis en ce moment :

Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.








Ce que je lirais ensuite : 


Très bonne semaine mes lecteurs !
Anaïs 🌸

jeudi 21 septembre 2017

Un funambule sur le sable, Gilles Marchand



Un funambule sur le sable est l'histoire d'un petit garçon surnommé "Stradi" né avec un violon dans le cerveau. Nous suivons les aventures de ce petit bonhomme pas comme les autres de l'enfance à l'âge adulte à travers ses questionnements, ses souffrances, ses peines, mais aussi ses joies.

Stradi ne rêve que d'une chose, vivre "normalement", comme les autres enfants. Pourtant, il ne va pas à l'école tout de suite, ses parents ont peur qu'un accident survienne, qu'il se cogne la tête, ils ne peuvent pas prédire la réaction que pourrait avoir le violon et les conséquences sur Stradi.
Finalement, il entre à l'école et rencontre Max qui va devenir son grand ami, toujours présent au cours des événements de sa vie. Max a lui aussi un handicap, mais un handicap qui se voit. Il a un problème avec une de ses jambes. Stradi va aussi découvrir ses premiers émois amoureux avec Lélie. 

Marilyn (cf Marilyn Monroe) voulait être une star et jalousait les regards qu'on nous portait alors que nous aurions simplement voulu être comme tout le monde. Notre poupoupidou à nous se résumait à un petit violon et une jambe qui traînait

Ce roman est une pure merveille, original et poétique. Tout est en images, c'est au lecteur d'imaginer ce dont il a envie. Parce que oui, l'histoire est quand même centrée sur un personnage ayant un violon dans la tête et qui plus est qui parle aux oiseaux... Alors vous me direz qu'est ce que cela signifie ? Une maladie ? Un handicap ? Une imagination ? Et c'est bien là ce qui fait toute la force de ce roman : laisser libre court à son imagination ! Nous sommes plongés dans un monde plutôt proche du notre, mais plusieurs petites choses font que l'on n'y est pas vraiment. Cela m'a beaucoup fait pensé à L'Écume des jours de Boris Vian et le nénuphar dans le cœur de Chloé qui ne cesse de grandir.

Nous avons un fils qui parle aux oiseaux et que tous les voisins prennent pour un fou en se demandant s'il n'est pas dangereux


Stradi est un personnage tellement touchant, il a une "maladie" invisible, cela n'est pas facile pour lui, car les gens pensent parfois qu'il est fou. Cela nous fait vraiment nous questionner sur la différence et le regard que l'on peut porter sur les autres. Stradi est simple, optimiste, il veut vivre normalement, connaître l'amour... Bref, il m'a énormément touchée et en plein cœur

"Je repense à toutes ces années,à cette époque où Max et moi étions enfants, rêvant d'être comme tout le monde, rêvant aux mêmes choses que les enfants que les enfants que nous côtoyions. Et nous n'osions pas leur dire que nous aussi nous aspirions à devenir des super héros. Et je comprends aujourd'hui que les vrais héros ne sont pas ceux qui ont des super pouvoirs, mais ceux qui en sont dénués et qui continuent à avancer"
Un funambule sur le sable fera parti de mes coups de cœur de 2017. Gilles Marchand m'a touché, ému et m'a fait m'évader grâce à son roman, tout ce que j'aime dans la littérature !

Anaïs 🌸

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand - Roman contemporain - Littérature française - Edition Aux forges de Vulcain - Sortie le 24 août 2017 - Pour l'acheter, c'est par ici 



lundi 18 septembre 2017

C'est lundi que lisez-vous ? (#15)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière : 
 

Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien. Cette semaine je suis en vacances en Italie, je ne sais pas si je vais avoir beaucoup le temps de lire, mais je continue la saga Harry Potter !
Pour ce qui est de mes lectures de la semaine, j'ai eu la vraie surprise de recevoir Anuki une jolie petit BD sans texte et Un funambule dans le sable qui a été un vrai coup de coeur. Je vous partage ma chronique jeudi. 

Ce que je lis en ce moment : 

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d'émotions. Frissons et humour garantis !

Ce que je lirais ensuite : 
 

Bonne semaine à tous !
Anaïs 🌸


mardi 12 septembre 2017

Diabolic, S. J. Kincaid


Synopsis : "Avez-vous déjà observé un tigre ? Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles d'acier capables de traquer n'importe quelle créature. Pourtant, lorsqu'il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne". 
Un Diabolic n'est pas humain. Un Diabolic est programmé pour être fidèle envers une seule personne. Un Diabolic n'existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d'autres.

_________________________________

Tentée par Diabolic depuis un petit moment, j'ai sauté le pas quand ma copine Agathe (encore toi!) m'en a fait ses louanges et m'a proposé bien gentiment de me le prêter !

Némésis est une diabolic, une création à la génétique modifiée créée dans le seul but de ne protéger qu'une seule et même personne : Sidonia. Elle a été programmée pour n'aimer qu'elle, pour la protéger coûte que coûte, quitte à mentir, et même tuer. Lorsque Sidonia est convoquée à la cour de l'empereur, le Chrysanthème, suite à des écarts de conduite de son père, c'est Némésis qui va y aller en se faisant passer pour Sidonia afin de lui éviter, peut-être la mort. Mais, récemment, l'existence des Diabolics a été interdite, Némésis va donc devoir doubler de prudence pour cacher sa véritable identité...

Habituellement, je ne suis pas forcément friande de ce genre d'univers et pourtant, je me rends compte que petit à petit, j'accroche. Je trouve que ça fait du bien, de lire ce genre d'histoire, de sortir un peu du quotidien et d'être vraiment ailleurs. C'est le cas ici, j'ai complètement accroché à l'univers, et cela, dès le début du roman. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde au cours de ces presque 600 pages. L'univers est bien décrit avec assez de détails (et pas trop!) pour que l'on comprenne où l'on est. J'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur.

Le gros point fort du roman, c'est bien sûr Némésis, notre personnage principal et son évolution tout au long de l'histoire. Au départ, on comprend ce qu'est une Diabolic : des "créatures" créées pour ne protéger qu'une seule et même personne, sans cœur, pouvant tuer sans aucun problème. Quand elle se retrouve à la cour de l'empereur dans le rôle d'une humaine, celui de Sidonia, elle perd tous ses repères. Elle ne peut plus s'entraîner autant qu'avant de peur d'être démasqué, elle doit avoir des réactions d'humaine qu'elle n'avait pas en tant que Diabolic. Pourtant, parfois, c'est son identité de Diabolic qui va prendre le dessus et lui attirer quelques ennuis..

Les autres personnages sont tout aussi intéressants et notamment Tyrus, successeur de l'empire qui se fait passer pour fou, mais qui cache en fait une grande intelligence, il est rusé, plus que ce qu'on aurait pu le croire.

Il y a pleins de rebondissements, avec un mélange de complots de famille, de trahison, de secrets. Bref, tout ceci m'a vraiment happée dans l'histoire.
Si vous aimez la science-fiction, un brin de romance, je vous conseille ce livre. J'ai adoré le style de l'auteur, ce fut une lecture addictive. A chaque chapitre, j'ai eu envie de connaître la suite.
Hâte de connaître le tome 2 !

Anaïs 🌸

Diabolic de S. J. Kincaid - Science-fiction - Young Adult - Edition Bayard - Sortie le 3 mai 2017 - Pour l'acheter c'est par ici
lundi 11 septembre 2017

C'est lundi que lisez-vous ? (#14)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière : 

Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien. Je ne lis pas beaucoup en ce moment et pour cause, c'est la rentrée des classes et c'est une période très chargée au magasin, du coup, je suis assez fatiguée et pas souvent chez moi, donc je ne trouve pas forcément le temps pour lire... Mais vendredi, je suis en vacances pour une semaine, j'ai hâte ! Cette semaine j'ai donc lu Diabolic, j'en entendais parler depuis un moment et j'avoue que ce n'est peut-être pas le genre d'univers que j'aimais beaucoup avant, mais j'apprécie de plus en plus et j'ai vraiment énormément aimé ce livre, je vous en parle bientôt.


Ce que je lis en ce moment : 

C'est l'histoire de Stradi qui naît avec un violon dans le crâne. A l'école, il va souffrir à cause de la maladresse ou de l'ignorance des adultes et des enfants. A ces souffrances, il va opposer son optimisme invincible, héritage de ses parents. Et son violon s'avère être un atout qui lui permet de rêver et d'espérer. Roman de l'éducation, révérant la différence et le pouvoir de l'imagination.






Ce que je lirais ensuite : 

Très bonne semaine à tous !
Anaïs 🌸

vendredi 8 septembre 2017

Sixtine, tome 1 : L'or des Aztèques, Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac



Titre : Sixtine, tome 1 : L'or des Aztèques
Auteurs : Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac
Parution : 1er septembre 2017
Editeur : Editions de la gouttière

_______________________________

Synopsis : 

Depuis la disparition de son père, Sixtine vit seule avec sa maman…et trois pirates fantomatiques qui veillent sur elle ! La collégienne est tiraillée entre l’envie de savoir d’où elle vient et la peur de blesser sa mère qui fait face à des soucis financiers. Le jour où la classe de Sixtine se rend au musée pour admirer le trésor des Aztèques, la jeune fille et ses acolytes montent un plan quelque peu risqué…
_______________________________

Mon avis : 

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je vous parle d'une BD dont j'ai eu un vrai coup de cœur au mois de juillet alors que je n'avais lu que les premiers extraits. Les Editions de la gouttière m'ont gentiment envoyé la BD fin août, une fois celle-ci fini, j'ai été très touchée et je les remercie encore.

Suite à ce coup de cœur, je suis entrée en contact avec la maison d'édition et la dessinatrice Aude Soleilhac, qui viendra en dédicace dans mon magasin Cultura de plaisir le 4 novembre !

Sixtine est toute petite lorsqu'elle perd son papa. Alors qu'elle, sa maman et une amie sont sur la plage pour déverser les cendres de son papa, elle fait la rencontre de trois pirates fantomatiques.
9 ans plus tard, les amis imaginaires de Sixtine sont toujours présents dans sa vie. Sixtine vivant seule avec sa mère, celle-ci a du mal à joindre les deux bouts malgré le fait qu'elle accumule plusieurs boulots. La jeune fille ne souhaite pas blesser sa mère déjà préoccupée par ses soucis financiers, mais elle aimerait en savoir plus sur ses origines et notamment sur la famille de son père, mais sa mère évite toujours la question.
Un jour, alors qu'elle se rend au musée avec sa classe, ses trois amis pirates vont avoir une idée qui va lui poser bien des problèmes...

Comme je vous le disais en début de chronique, j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette magnifique BD. Le personnage de Sixtine est juste excellent et tellement attachant. C'est une jeune fille espiègle, aventureuse, plutôt mauvaise à l'école, et fan de pirate. J'ai vraiment aimé avoir une héroïne originale comme elle. C'est une héroïne qui plaira autant aux garçons qu'aux filles.

Ce que j'ai aimé, c'est ce mélange d'émotion et d'humour. En effet, des thèmes forts sont abordés dans cette BD tels que la perte d'un être cher, les secrets de famille, les soucis financiers. Tout ceci mêlé a beaucoup d'humour notamment grâce aux trois amis pirates imaginaires de Sixtine qui ont toujours la petite phrase qui fait sourire ou qui interviennent à des moments plutôt gênants, par
exemple pendant les cours de maths de Sixtine.

"Un pirate ça ne boit pas de thé"

Sixtine fait parti de mes gros coups de cœur BD de cette année 2017 et je suis vraiment très heureuse et impatiente de recevoir Aude en dédicace le 4 novembre !

Anaïs 🌸

mercredi 6 septembre 2017

Dans l'ombre de Stella, Alexandra Sirowy



Titre : Dans l'ombre de Stella
Auteure : Alexandra Sirowy
Parution : 07 septembre 2017
Editeur : Pocket Jeunesse

______________________________________________

Synopsis : 

Il y a onze ans, Jeanie et Stella sont parties jouer dans la forêt ; seule Stella est revenue… Aujourd’hui adolescente, elle aspire à passer un été doux et tranquille avec ses amis. Pourtant, la découverte d’un corps, dont la ressemblance avec Jeanie est troublante, va raviver des souvenirs enfouis depuis tant d’années. Stella va tout faire pour se remémorer et comprendre ce qui s’est passé lors de cette journée fatidique. Mais attention ! affronter les monstres du passé n’est pas sans conséquences…

_____________________________________________

Bonjour à tous,

Je vous parle aujourd'hui du thriller Dans l'ombre de Stella de Alexandra Sirowy que j'ai eu la chance de pouvoir lire en avant-première grâce à mon boulot et qui sort en librairie demain, le 07 septembre 2017. J'ai été très impatiente de le lire car le résumé me tentait beaucoup.

Stella est la survivante d'un kidnapping qui a eu lieu il y a 11 ans alors qu'elle n'avait que 6 ans. Son amie Jeanie, avec qui elle était ce jour-là, n'a jamais été retrouvée. Stella n'a aucun souvenir de cette journée et ne se rappelle pas ce qui s'est passé. Les parents de Jeanie lui en veulent beaucoup, car elle s'en est sorti et pas leur fille... Lors d'une soirée avec ses amis, un cadavre est retrouvé... Le lien avec la disparition de Jeanie, quelques années plus tôt, est fait et l'enquête est ré-ouverte.
A trop parler de monstres, ils finissent par prendre vie...
J'ai vraiment beaucoup apprécié l'univers du roman. Il y a du suspens à chaque fin de chapitre et je me suis imaginée des scénarios différents à plusieurs reprises, même si j'ai eu une petite idée de la fin avant la fin justement. J'ai été surprise tout de même car je n'avais pas tout deviné, mais je ne peux rien vous dire de plus la dessus, je vous laisse découvrir le roman.

Concernant le personnage principal de Stella, au départ, j'ai eu du mal à m'attacher à elle. Elle est le stéréotype des "filles populaires" du lycée, elle paraît très superficielle et préfère renier des amitiés (celle de Sam notamment avec qui elle était amie quand elle était plus petite) pour garder son statut de "fille populaire" et ne pas ternir sa réputation. Pourtant, au cours du roman, elle va changer et se remettre en question et elle va même finir par tomber amoureuse d'un garçon que ses amies qualifieraient de "looser".

J'ai aimé ce retournement de situation dans le comportement de Stella, elle tient tête à ses amies, elle est têtue et veut aller au bout des choses. C'est elle qui mène l'enquête, elle veut absolument comprendre et se souvenir ce qui a pu se passer lorsqu'elle était enfant. D'ailleurs, j'ai eu vraiment du mal à comprendre pourquoi elle ne se souvenait de rien, quitte même à me demander si elle ne le faisait pas exprès parfois pour cacher quelque chose... C'est agaçant, mais c'est autour de cela que tourne le roman !

Moi qui aime beaucoup les thrillers, j'ai trouvé celui-ci vraiment bien ficelé avec du suspens tout au long de l'histoire donc je le recommanderai volontiers !

Anaïs 🌸


lundi 4 septembre 2017

C'est lundi que lisez-vous ? (#13)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière : 

 

Ce que je lis en ce moment : 

"Avez-vous déjà observé un tigre ? Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles d'acier capables de traquer n'importe quelle créature. Pourtant, lorsqu'il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne". 
Un Diabolic n'est pas humain. Un Diabolic est programmé pour être fidèle envers une seule personne. Un Diabolic n'existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d'autres.





Ce que je lirais ensuite :


Passez une belle semaine, pleine de lecture ! 
Anaïs 🌸


samedi 2 septembre 2017

Bilan du mois d'aout 2017

Bonjour à tous,

Voici déjà venu le mois de septembre et de la rentrée. On pourrait penser à la rentrée des classes, oui, mais surtout rentrée littéraire 😃 Pleins de nouveautés et forcément pleins de nouveaux livres vont entrer dans nos PAL !
Concernant le mois d'aout, j'ai lu 9 livres et 6 BD.


Mon top 3 :

   

Le jour où elle a pris son envolBéka, Marko et Maëla Cosson
Allô sorcières, tome 1 : Viser la lune, Anne-Fleur Multon et Diglee

Mes autres lectures : 


   

Amelia, Kimberly McCreight
Le Grand Mort tome 1 & 2Régis Loisel, Vincent Mallié et Jean-Blaise Djian
La lectrice, Traci Chee

   

Les filles au chocolat (BD), tome 1 : Coeur Cerise, Véronique Grisseaux, Raymond Sébastien et Cathy Cassidy
La vie devant soi, Romain Gary (Emile Ajar)
La rose écarlate, tome 1, Patricia Lyfoung

   

Tu tueras le père, Sandrone Dazieri
La quête d'Ewilan, tome 1 (BD), Lylian, Laurence Baldetti et Pierre Bottero
Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés, Romain Quirot et Antoine Jaunin













jeudi 31 août 2017

Les optimistes meurent en premier, Susin Nielsen




Titre : Les optimistes meurent en premier
Auteur : Susin Nielsen
Parution : 30 août 2017
Éditeur : Hélium 

____________________________________

Synopsis : 

Depuis la tragédie qui a anéantie sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu'une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ? ... Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d'un atelier d'art-thérapie. Les adolescents "à problèmes" qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, "l'homme bionique. Appareillé depuis qu'il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu'attentif aux autres...

_____________________________________

Mon avis : 

Bonjour à tous,

Je vous parle aujourd'hui du roman Les optimistes meurent en premier dont je serais sûrement passé à côté si ma copine et collègue Agathe n'en avait pas fait une chronique sur son blog qui m'a vraiment donné envie.

C'est l'histoire de Pétula (et non Pétulia attention!) qui depuis une tragédie qui a frappé sa famille est atteinte de phobies et d'un gros manque de confiance en elle. Elle est très pessimiste et pense que grâce à cela, elle vivra plus longtemps ! Elle suit des cours d'ARTPSY au lycée avec d'autres élèves qui ont eux aussi vécu des situations difficiles. Elle va y rencontrer Jacob dit "l'homme bionique". Le jeune homme porte une prothèse depuis qu'il a perdu son avant-bras. À ses côtés Pétula, va oublier quelque peu ce qui lui est arrivé, ses phobies et elle va "renaître".

J'ai beaucoup aimé les personnages de ce roman, aussi bien Pétula avec toutes ses phobies, mais qui pour autant ne suscite pas du tout de pitié au contraire, que Jacob, que j'ai trouvé très mystérieux, malgré le fait qu'il soit très optimiste, on sent qu'il cache une petite part d'ombre...
Les personnages secondaires, le groupe d'adolescents d'ARTPSY est très attachant et très drôle. Ils suivent ces cours avec Madame Betty, une femme haute en couleur. Ces cours ne leur plaisent pas du tout et ils rejettent tout ce qu'elle leur propose, cela est vraiment très marrant.

On apprend au cours du récit à découvrir les histoires de chacun des personnages, Pétula, Jacob et aussi ceux des membres d'ARTPSY comme Koula, Ivan, Alonzo. Chacune de leur histoire m'a touchée et on va suivre au fur et à mesure du roman la reconstruction de chacun, que la vie n'a pas épargnée.

J'ai vraiment adoré ce roman, le sujet est grave et pourtant toutes les pointes d'humour de Susin Nelsen lui donnent ce côté vraiment sympa et pas larmoyant, j'ai beaucoup ri en lisant ces pages.
C'est un petit coup de cœur !

Anaïs 🌸


mardi 29 août 2017

Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés, Romain Quirot et Antoine Jaunin


Titre : Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés
Auteurs : Romain Quirot et Antoine Jaunin
Parution : 31 aout 2017
Editeur : Nathan 

______________________________________

Synopsis :

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.

Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.

Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques...

______________________________________

Mon avis :

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je vous parle de Gary Cook, un roman écrit par un journaliste et un scénariste. Pour promouvoir la sortie du livre le 31 août, les éditions Nathan et les auteurs ont misés fort. Venant du cinéma, ils ont fait une bande annonce. Je ne l'ai regardée qu'après avoir lue le livre, mais je pense qu'il vaut mieux la regarder avant !


Gary Cook, a grandi sous le pont des oubliés. Aujourd'hui, il a 15 ans et fait équipe avec sa bande d'amis Elliot et Max en passant le plus clair de leur temps à pécher sur leur bateau "Le Neptune". Ils vivent dans un monde apocalyptique où les humains disparaissent petit à petit. Chaque année des navettes surgissent de la mer pour aller dans un monde meilleur, sur l'espace. Les oubliés n'ont pas accès à cette navette, jusqu'au jour où Gary va apprendre qu'une course est organisée pour pouvoir gagner sa place dans le Deucalion VII.

J'ai trouvé que c'était un bon roman, il se lit très bien et le rythme est assez fluide ce qui est plaisant. Par contre, je m'attendais vraiment à quelque chose en plus. J'ai trouvé que l'intrigue était originale, le fait que ces adolescents vivent dans un monde englouti par les eaux, qu'ils ne connaissent pas le monde d'avant et qu'ils vont devoir tout faire pour survivre m'a vraiment beaucoup attiré, mais cela n'est peut-être pas assez travaillé à mon gout et j'ai trouvé que cela était parfois un peu trop lisse.

Gary Cook notre personnage principal est un héros malgré lui, car il est décrit comme rondouillard, peureux, lâche parfois. Mais finalement, il arrive à se dépasser, à aller au-delà de ses limites et il devient un vrai héros dans ce roman. Pour les personnages secondaires, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur Lucie, qui reste assez mystérieuse et dont on ne sait pas grand chose à la fin de ce tome 1. J'espère qu'elle sera un peu plus développée lors des prochains tomes.

Concernant l'univers par contre, j'ai vraiment adoré. On sent qu'il y a un travail d'un scénariste et cela est très cinématographique. Le décor dans lequel évoluent nos personnages est brumeux, étrange et j'ai vraiment eu l'impression d'y être, c'est une vraie réussite pour cela ! 

En conclusion, c'est un roman qui j'ai apprécié, l'univers est vraiment superbe et bien travaillé même si je m'attendais à ce petit quelque chose en plus. Je lirais la suite avec plaisir !

Anaïs 🌸





lundi 28 août 2017

C'est lundi que lisez-vous ? (#12)

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi c'est le rendez-vous hebdomadaire pour faire le point sur mes lectures. Tous les participants de ce rendez-vous sont répertoriés sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

  

La quête d'Ewilan (BD), tome 1 : D'un monde à l'autre : C'est une BD qui a beaucoup de succès auprès de mes petits clients alors j'ai eu envie de plonger dedans pour voir de quoi il s'agissait. J'ai bien aimé l'univers, c'est vraiment sympa.
Tu tueras le père : Une lecture un peu mitigée. Le reste de mon avis c'est ici
➼ Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés : L'univers du roman est vraiment sympa mais pas forcément original, j'ai trouvé l'histoire un peu lisse. Mon avis détaillé arrive dans la semaine.

Ce que je lis en ce moment : 

Depuis la tragédie qui a anéantie sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu'une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ? ... Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d'un atelier d'art-thérapie. Les adolescents "à problèmes" qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, "l'homme bionique. Appareillé depuis qu'il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu'attentif aux autres...






 Ce que lirais ensuite : 

 

Bonne semaine de lecture ! 

Anaïs 🌸

vendredi 25 août 2017

Tu tueras le père, Sandrone Dazieri


Titre : Tu tueras le père
Auteur : Sandrone Dazieri
Editeur : Pocket
Parution : 2015
________________________________________________

Synopsis : 

Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
Non loin de Rome, un homme affolé tente d'arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d'une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l'hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s'échapper. Pendant des années, son seul contact avec l'extérieur a été son mystérieux geôlier, qu'il appelle « le Père ».
Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté...

________________________________________________

Mon avis : 

Hello à tous, 

Aujourd'hui, je vous parle du thriller Tu tueras le père. Je me suis lancée dans cette lecture suite à un conseil d'une de mes collègues qui avait eu un vrai coup de coeur. J'aime beaucoup les thrillers en plus donc cela tombait plutôt bien.

L'histoire commence avec un homme qui fait état de la disparition de sa femme et de leur petit garçon après un pique-nique en famille. Sa femme est retrouvée, sauvagement décapitée, par contre, pas de nouvelle du petit garçon... Le père est tout de suite soupçonné. Colomba Caselli, qui fait partie de la police, mais qui est actuellement en congés indéterminés se rend sur les lieux et n'est pas convaincue de la culpabilité du père Elle fait appel, pour pouvoir l'aider, a Dante Torre, un homme de l'extérieur, qui a été enlevé étant petit garçon et qui a vécu plusieurs années sous les griffes de son ravisseur jusqu'au jour où il a pu s'échapper.

Un peu plus de 500 pages en format epub, c'est un bon petit pavé, ceci dit je l'ai lu assez rapidement malgré tout ! Je ne suis pas aussi enthousiaste que ma collègue et que la plupart des gens dont j'ai lu quelques avis. En effet, c'est un bon thriller, mais j'ai trouvé parfois quelques lenteurs qui m'ont fait un peu lâcher l'histoire.

Concernant les deux personnages principaux Caselli et Dante, ce sont les deux points forts du roman. Ils ont tous les deux été marqués par un événement dans leur vie. Dante a été enlevé étant enfant et resté plusieurs années enfermé. Nous apprendrons au cours du roman ce qui est arrivé à Caselli et pourquoi elle est à ce jour en arrêt de travail et pourquoi elle est si anxieuse. J'ai vraiment aimé les découvrir tous les deux et voir naître au fur et à mesure leur complicité. Par contre, j'ai trouvé qu'il y avait peut être un peu trop de personnages secondaires et je m'y suis perdue quelques fois.

En conclusion, je dirais que je n'ai pas trouvé l'intrigue plus originale que cela même si l'enquête est bien menée et qu'il y a plusieurs rebondissements qui nous tiennent en haleine tout au long de l'histoire.

Anaïs 🌸
jeudi 24 août 2017

Une matinée chez Bamboo Editions

Bonjour à tous, 

Un post un peu spécial aujourd'hui car je vais vous parler de ma matinée passée chez Bamboo à la rencontre des scénaristes et dessinateur de ma BD chouchou Le jour où le bus est reparti sans elle.

Locaux de Bamboo
A l’occasion de la sortie de l’album Le jour où elle a pris son envol de Beka et Marko, j'ai été contacté par Sophie, responsable presse chez Bamboo pour me convier à cette rencontre dans leurs locaux mais avant cela à participer à un petit cours de Yoga (on est dans la thématique de la BD). Par chance, j'étais de repos ce jour-là j'ai donc accepté avec grande joie et impatience. 

Je suis arrivée à 9h15, reçue par Sophie qui nous présente la professeure de Yoga, les autres personnes présentes (rédactrice de magasines, blogeuses...). Quelques minutes après arrivent Beka (les scénaristes Bertrand Escaich & Caroline Roque) ainsi que Marko (dessinateur), ils vont donc eux aussi participer au cours de yoga ! Grosse surprise car je pensais qu'ils arriveraient par la suite. On a le temps de discuter un peu avec eux avant le cours, c'était très chouette.

Le jour où le bus est reparti sans elle
Le jour où elle a pris son envol
Ensuite, nous avons eu à peu près une heure de cours de yoga dispensé par Amélie Annoni. Je n'en avais jamais pratiqué et cela a été un pur bonheur, un vrai moment de relaxation et de méditation, c'était vraiment génial. Ça collait complètement avec l'univers de la BD, j'ai failli me prendre pour Clémentine pendant quelques instants !

Remis de nos émotions et un peu dans le cirage après le cours de yoga, Amélie nous avait préparé une petite boisson revigorante et Sophie nous a ramené des viennoiseries, très agréable.

Beka
J'ai ensuite passé un très long moment à discuter avec Beka et Marko, j'étais la dernière à partir. C'était vraiment super de discuter avec eux de cette BD que j'ai dans mon coeur depuis la sortie du tome 1 l'année dernière. De pouvoir discuter de leur travail, de leurs idées et aussi du tome 3 (ah ah ça reste secret ça par contre!). J'ai également eu une magnifique dédicace de Marko sur mon album et aussi la petite dédicace de Beka.

Marko, dessinateur
Ma dédicace personnalisée 
J'ai vraiment passé une agréable matinée et je remercie vraiment l'équipe de Bamboo et plus particulièrement Sophie de m'y avoir convié. C'était génial !

Anaïs 🌸



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...